Le Bulletin
de l'Alliance Française

n.5, octobre 2000
Sommaire


n.5, 2000
               

         
          Chroniques moscovites

Le Photomaton

Cumparcito
ulletin AF : AF , ( 3-4), , . , . ulletin AF XIX . , AF . .
Lautre jour, jai dû aller me faire faire des photos didentité. Heureusement, avec la libéralisation, cest devenu plus simple: maintenant, il y a des photomatons dans pas mal de stations de métro. Mais attention, à la rrrusse! Donc, on se remet aux mains de la bienheureuse babouchka (grand-mère russe), assise derrière une table de fortune à proximité du dit photomaton en train de noter dieu sait quoi sur un vieux cahier (absolument toutes les caissières, toutes les vendeuses passent leur vie à noter des choses sur des cahiers). Première étape, elle nous fait choisir entre trois formats différents de photos. Ensuite, il faut payer: on a droit à un reçu rédigé comme il se doit par la bonne babouchka sur du papier fatigué. Après, accrochez votre manteau là, le miroir est là. On accroche son manteau et on se repeigne devant le miroir, sans que cela étonne la foule des usagers du métropolitain qui regagne ses pénates. Enfin, on sassied sur le tabouret dans la cabine du photomaton et on regarde la glace en face de soi (ne vous avisez pas de toucher aux boutons, cest un privilège exclusivement réservé à lopératrice). Vos yeux sont-ils au bon niveau?, et au cas o il vous prendrait lenvie de mentir honteusement (ne vous avisez pas de vous affaisser, elle le verrait immédiatement asseyez-vous bien droit), elle vérifie elle-même: sa tête collée au niveau de la vôtre, elle contrôle le niveau des yeux: trop haut! Levez-vous! Je vais tourner le tabouret pour le rabaisser (ne pas tourner le tabouret soi-même sacré dieu)...rasseyez-vous! Re-contrôle: OK. On peut continuer en toute sérenité, mais avant dinsérer le jeton, les dernières instructions: il va y avoir deux prises, pour la première, vous regardez tout droit, pour la deuxième, vous tournez légèrement la tête, ensuite vous choisirez la photo à imprimer. Le jeton est (enfin) introduit, le rideau est tiré, lautomate se met à parler:première prise, la babouchka derrière le rideau nous rappelle ses instructions: regardez tout droit. Déclic. Lautmate: deuxième prise, la babouchka: tournez légèrement la tête. Le rideau est rouvert, la babouchka examine les deux prises qui apparaissent sur deux écrans: laquelle vous préférez? Celle-là? Oui, elle est mieux et elle appuie sur le bouton. Cest fini, ce sera prêt dans quelques secondes. Et voilà, mes photos sortent déjà sèches, cest tellement plus convivial, les photomatons à babouchkas!
[ Saint-Pétersbourg francophone ]
[ Ecole de l'Alliance Française ]
[ Administrateur du site ]
: .
: .., .., ...
: ., ..
 
Rambler's Top100